Aller à la rencontre notre enfant intérieur pourquoi ? Quels bienfaits ?

cecilia berton Par Le 24/03/2021 0

Nous sommes composés dans notre fort intérieur, ce que les psychologues nomment « Soi », ou « Je Suis » pour les maîtres en spiritualité : de joie, de lumière, d’amour et de divin dans sa perfection. Cela revient à être centré. Je parle avec intégrité. J’agis avec authenticité et responsabilité et je deviens un modèle pour les autres.

Imaginer que notre Soi/Je Suis est le noyau d’une pèche et tout autour, rajoutez : le karma personnel, collectif de notre pays, notre héritage familial et notre vécu. Cette chair et cette peau cachent le noyau et forme une couche épaisse bien souvent négative qui nous décentre.

Notre enfant intérieur est la partie qui vit dans cet espace lorsqu’il est en souffrance. Il est bloqué dans les mémoires du passé, des situations émotionnellement difficiles qu’il n’a non seulement pas résolues et qui forment un barrage à nos talents et qualité qui ne peuvent plus circuler.

Ces couches étaient nécessaires à l’époque pour nous adapter, compenser par des stratégies inconscientes et dépasser des situations difficiles. En un mot : supporter le monde extérieur.

En parallèle, nous pouvons retrouver cette image dans nos 3 cerveaux. 1er Reptilien, 2eme limbique (centre des mémoires émotionnelles) 3eme cognitif (la raison).

Le 1er reptilien agit par réflexe comme un crocodile. Si je me sens en insécurité, en stress et que cela réagit avec une mémoire négative du cerveau limbique inscrite depuis mon enfance, je vais attaquer de suite sans laisser au 3eme cerveau la chance d’intervenir pour pacifier la discussion. Si je me sens en sécurité, une mémoire positive du cerveau limbique s’active et alors je fonctionne en coordination avec ma raison. Ce qui est formidable avec la plasticité du cerveau c’est qu’il ne fait pas la différence entre visualisation (notamment par la PNL) et la « réalité ». Il est donc possible de modifier nos perceptions pour transformer ces états négatifs en positifs durablement.

Revenons à notre enfant qui est la clé de cette transformation pour  sortir de la souffrance et guérir pleinement de ces blessures.

Les bienfaits sont multiples :

Retrouver le libre accès à toutes nos belles qualités, d’enfant destructeur, il devient enfant créateur.

Il devient plus aisé de vivre la vie telle que nous la souhaitons et de mettre en place nos projets

Faire la paix avec le passé en pardonnant à ceux qui nous ont fait souffrir

Assainir nos relations présentes...

Comme toujours, nous devons comprendre que NOUS devons faire le travail d’introspection et que le thérapeute est présent pour nous accompagner sur le chemin dans la bienveillance et la fraternité.

 

Ajouter un commentaire

Anti-spam